Dans la salle de bain

Mon déodorant maison ? Il est génial !

Coucou mes Lovely lectrices !

Il y a des réalisations dont nous sommes un peu plus fier que les autres et celle d’aujourd’hui en fait partie. En effet, après plusieurs jours à naviguer sur internet à la recherche d’un déodorant maison, après plusieurs jours à éplucher les commentaires d’utilisateurs de ces produits, je me suis lancée dans la confection de mon propre déo !

Le résultat est au-delà de mes espérances ! Je pensais qu’un déodorant maison, serait bien sûr, meilleur pour la santé, car il n’aurait pas de sel d’aluminium ou d’autres produits nocifs pour notre corps. Toutefois, je m’étais préparée à ce qu’il soit un peu moins efficace que ceux achetés en supermarché.Résultat 1.jpg

Pourtant, cela fait deux semaines que je l’utilise et je dois me rendre à l’évidence, mon déodorant maison est BIEN PLUS EFFICACE que ceux que j’achetais auparavant !!! Ayant à cœur de vous proposer les meilleurs produits possibles, je lui ais fait subir toute une batterie de tests :

  1.  Il faut savoir que je vais au travail à vélo (20 minutes par jour) et il m’arrive très souvent d’arriver un peu (parfois beaucoup) en sueur (minute glam de cette article). Il m’a fallu quelques jours pour réaliser qu’avec mon déodorant maison, ma sudation avait nettement diminué et mes aisselles ne sentaient plus mauvais (ça y est mon niveau de séduction vient d’atteindre son seuil critique). Cela rejoint une étude scientifique, dont j’ai pris connaissance il y a peu, qui montrait que les déodorants et surtout les détranspirants classiques, avaient tendance à favoriser la prolifération des mauvaises bactéries responsables de la mauvaise odeur. Bon et bien mon déodorant maison, ne fait que confirmer cette étude, pas de produits favorisant les bactéries, pas de mauvaises odeurs.
  2. Par ailleurs, j’ai voulu faire le test de l’application après rasage. Je sais, ce n’est pas bien du tout d’appliquer son déodorant juste après s’être rasées les aisselles, mais je pense que nous sommes beaucoup, le matin à prendre notre douche, à nous épiler et ensuite à appliquer notre déodorant. Quoi ? Il faut le reconnaître, qui oserait partir sans déo, affronter sa journée de boulot ? Et bien, le résultat est épatant, AUCUNE IRRITATION, AUCUN PICOTEMENT  avec mon déo homemade ! Je n’en revenais pas ! Moi qui utilisais des déo réputés très doux, sans alcool, respectueux de la peau, j’avais toujours une inflammation quand je l’appliquais après rasage. Je n’ai plus ce problème, maintenant et pourtant j’ai des aisselles très sensibles.
  3. De plus, beaucoup de commentaires sur des blogs, faisaient part de tâches jaunâtres laissées sur les vêtements avec leur déodorant maison. Pour l’instant je n’ai rien remarqué sur les miens (blanc, noir, couleur…), car j’ai fait le choix de mettre de la cire d’abeille blanche dans ma préparation et je ne me tartine pas excessivement de déodorant.

Bon vous l’aurez compris, je suis carrément conquise et séduite par mon déodorant maison. Je suis sûre que vous êtes impatientes de découvrir ma recette, celle-ci est d’une très grande simplicité.Résultat 2.jpg

Ingrédients : 

  • 6 g de cire d’abeille blanche (elle permet de stabiliser la préparation, pour qu’elle ne fonde pas dès 25°),
  • 40 g d’huile de coco,
  • 35 g de bicarbonate de sodium,
  • 15 g d’arrow-root ou de fécule,
  • 10 gouttes d’huile essentielle de palmarosa (antibactérien puissant),
  • 3 gouttes d’huile essentielle de sauge sclarée (elle régule la transpiration).

Étapes de réalisation : 

  • Faites fondre la cire au bain marie ainsi que l’huile de coco et mélangez en même temps.
  • Retirez du feu. Ajoutez le bicarbonate de sodium et l’arrow-root, au fur et  à mesure, pour éviter la formation de petits grumeaux. Mélangez jusqu’à obtenir une texture crémeuse.
  • Ajoutez l’huile essentielle de palmarosa et de sauge sclarée. Attention ne dépassez pas les doses indiquées, car ces produits peuvent être irritants au-delà !
  • Transvasez votre préparation dans un petit pot et laissez-le une heure eu réfrigérateur, afin qu’il durcisse.

Pour l’application, j’utilise une petite spatule (voir les photos), cela me semble plus hygiénique qu’avec les doigts et surtout je n’ai pas les mains grasses. En quantité, je dirai que je mets la valeur d’un quart de cuillère à café de déodorant sous chaque aisselle.

Et vous ? Avez-vous déjà réalisé votre propre déodorant ? Si vous testez  le mien, n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire avec vos impressions 😉  Résultat 3.jpg

Publicités

18 réflexions au sujet de « Mon déodorant maison ? Il est génial ! »

  1. Dis donc tu n’aurais pas regardé l’émission On n’est plus des pigeons toi ? Depuis la diffusion de ce reportage j’ai stoppé net l’utilisation des déodorant/anti-transpirants que je n’ai pas encore remplacé car comme je transpire peu je n’en ai pas vraiment l’utilité en ce moment. Par contre il faut quand même que je trouve une solution pour quand il va faire plus chaud et ta recette ma paraît être une très bonne alternative. Merci pour le partage.
    Bises

    J'aime

    1. Tu as vu juste 😉 Depuis cette émission, je voulais trouver une alternative à mon déodorant classique. C’est en croisant plusieurs recettes et des commentaires que j’en suis arrivée au déodorant que je vous soumets aujourd’hui. Tu verras il est efficace 😉 Bises

      J'aime

    1. Bonjour Rachel. Non ça ne laisse aucune traces grasses (c’était ma crainte), car, je pense que je n’en mets pas en excès. J’applique l’équivalent d’un quart de cuillère à soupe. L’huile pénètre assez rapidement. En tout cas pour l’instant aucun trace sur le textile blanc ou de couleurs. Je verrai ce que ça donne cet été.

      J'aime

    1. Oui et la quantité à mettre n’est pas importante. De plus, ton déodorant va pouvoir te durer très longtemps (moi cela fait 1 mois et demi que j’ai commencé mon pot et je n’ai quasiment rien consommé).

      J'aime

  2. Salut et merci pour tous ces tests ! 😛
    Je voudrais éviter de mettre de la cire d’abeille, tu en mets pour la texture seulement (et donc la facilité d’application/de conservation) ou est-ce qu’elle sert à autre chose ?

    Merci !

    J'aime

    1. Je mets de la cire d’abeille pour éviter que le produit se liquéfie dès 20-22°, donc il est tout à fait possible de s’en passer, mais il faut s’attendre à ce que le déodorant soit moins stable avec la chaleur.

      J'aime

    1. Je dois avouer que je ne sais pas. l’arrow-root est utilisé car c’est une poudre très fine, si celle de riz l’est aussi, pourquoi pas. Cela vaut le coup de tester 😉 Dites-moi ce que ça donne.

      J'aime

  3. Bonjour, merci pour la recette ! J’ai mis de la maïzena à la place de l’arrow root, de la lavande comme huile essentielle et je n’avais pas de cire d’abeille mais ça marche quand même. Le déo est vraiment très efficace et l’odeur est agréable. Pas d’odeur, pas de transpiration, pas de taches sur les vêtements, le top quoi ! Je mettrai de la cire d’abeille (je n’en ai pas de blanche j’espère que ça n’importe que peu) pour la prochaine recette car c’est vrai que ça fond très vite au contact de la peau, du coup ça file à une vitesse ! Pour le contenant, j’ai versé ma préparation dans un vieux stick de colle que j’ai préalablement désinfecté à l’eau bouillante et au vinaigre. Voili voiloù, c’est top ! encore merci

    J'aime

  4. Super recette! Je suis convaincue par cette proposition. Pas d’odeur ni de trace même en plein été.
    J’ai fait le recette avec de la maïzena (ça fonctionne parfaitement) et des HE de Tea tree et de sauge ce qui donne un parfum complètement neutre qui me convient bien. Reste plus qu’à convaincre l’homme de l’utiliser aussi

    J'aime

    1. Oui c’est une vraie petite révolution d’utiliser son propre son déodorant :). Je ne pourrai pas revenir en arrière ! Bon courage pour convaincre ton homme, j’ai beaucoup de mal à convaincre le mien.

      J'aime

  5. après plusieurs mois d’utilisation, je ne suis pas satisfaite de ce déo maison. Son efficacité est bien sauf en cas de grosse chaleur, donc en été… Mais c’est surtout qu’il laisse des traces grasse sur les vêtements, au niveau des aisselles, qui ne partent pas au lavage au fur et à mesure du temps, meme en en appliquant qu’une noisette. En attendant de trouver une meilleure recette je reviens au déo du commerce 😦

    J'aime

    1. J’ai ce problème depuis que je mets de la cire jaune, je suis venue à bout des tâches et de façon durable, simplement en frottant le tissu avec du savon de Marseille avant le passage en machine. L’été mon déo me convient, mais nous sommes uniques et peut-être que ma recette ne vous convient pas en période estivale en effet. N’hésitez pas à tester d’autres recettes trouvées sur internet.

      J'aime

  6. Merci pour cette super recette!! Le chéri et moi sommes complètement convaincus!! Zéro odeur en pleine canicule, le top!! Ces quantités nous servent pour un peu plus d’un mois à deux donc super économique en plus!! Je rajoute 10 goutes d’une autre huile essentielle pour le parfum et ce deo deviens personnalisable à l’infini!!! (Lavande, menthe…) j’ai vu dans les commentaires une question pour ne pas mettre de cire d’abeille, j’ai lu des blogueuses qui mettait du beurre de karité à la place de l’huile de coco et de la cire pour une bonne tenu…
    Encore merci pour le partage!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s